Bac STI2D

Avec une approche concrète et active, le bac STI2D permet de s'appuyer sur la Technologie pour acquérir les bases scientifiques nécessaires à la réussite dans l'enseignement supérieur.

Emploi du temps

HORAIRES HEBDOMADAIRES D'ENSEIGNEMENT 1ère Term.
Mathématiques 4 4
Physique - Chimie 3 4
Français 3 /
Histoire - Géographie 2  
Langues Vivantes 3 3
Éducation Physique et Sportive 2 2
Philosophie / 2
MODULES 2 /
Communs aux 4 spécialités de STI 1ère Term.
Enseignements technologiques transversaux 7 5
Enseignement technologique en langue étrangère (LV1) 1 1
Spécifiques 1ère Term.
Enseignements spécifiques 5 9
Divers 1ère Term.
Accompagnement personnalisé 2 2
Heures de vie de classe 10 10

L'enseignement transversal

L'enseignement transversal aborde les champs MATIÈRE, ÉNERGIE et INFORMATION de façon équilibrée, associant les concepts de base de la technologie industrielle et l'étude de la limitation de l'impact environnemental ( notions de développement durable, eco-conception...).

 

Trois objectifs sont assignés à ces enseignements:

Le premier consiste à acquérir des concepts de base de la technologie industrielle et à les appliquer dans une logique de limitation de l’impact environnemental. Pour cela l’enseignement est organisé en collaboration directe et étroite avec ceux de sciences physiques et chimiques, fondamentales et appliquées et de mathématiques, de façon à coordonner les apprentissages et à garantir le niveau scientifique nécessaire aux poursuites d’études.

Le deuxième, adossée à une pédagogie de l’action, à dominante inductive, consiste en une approche pluritechnique mettant en évidence la richesse et la diversité des solutions techniques actuelles intégratrices de la mobilisation des trois champs : gestion de l’énergie, traitement de l’information, utilisation et transformation de la matière. Ces trois champs doivent être abordés de manière globale, équilibrée, non exclusive ni indépendamment les uns des autres. La mise en oeuvre des modèles et des méthodes d’analyse dans un contexte de résolution de problèmes techniques authentiques est ainsi recherchée.

Le troisième est relatif à la communication. Il permet aux élèves de présenter les différentes problématiques techniques auxquelles ils sont confrontés et d’expliciter de façon raisonnée les choix effectués, y compris en langue vivante étrangère.

Cette approche technologique permet d'acquérir les bases scientifiques nécessaires à la réussite dans le supérieur.

Les spécialités

Dans la spécialité choisie, le titulaire du baccalauréat STI2D doit être capable, pour tout ou partie d’un système ou d’une solution technique de :

concevoir
dimensionner
réaliser un prototype, une maquette, une étude relativement à une solution technique envisagée.

Ces compétences sont déclinées dans chaque programme des spécialités ci-dessous:

Architecture et Construction : la spécialité explore l’étude et la recherche de solutions architecturales et techniques relatives aux bâtiments et ouvrages. Elle apporte les compétences nécessaires à l’analyse, la conception et l’intégration dans son environnement d’une construction dans une démarche de développement durable.

Énergie et Environnement : la spécialité explore la gestion, le transport, la distribution et l'utilisation de l’énergie. Elle apporte les compétences nécessaires pour appréhender l’efficacité énergétique de tous les systèmes ainsi que leur impact sur l’environnement et l’optimisation du cycle de vie.

Innovation Technologique et Eco Conception : la spécialité explore l’étude et la recherche de solutions techniques innovantes relatives aux produits manufacturés en intégrant la dimension design et ergonomie. Elle apporte les compétences nécessaires à l’analyse, l’éco conception et l’intégration dans son environnement d’un système dans une démarche de développement durable.

Systèmes d’Information et Numérique : la spécialité explore l’acquisition, le traitement, le transport, la gestion et la restitution de d’information (voix, données, images). Elle apporte les compétences nécessaires pour appréhender l’interface utilisateur, la commande rapprochée des systèmes, les télécommunications, les réseaux informatiques, les modules d’acquisition et de diffusion de l'information et plus généralement sur le développement de systèmes virtuels ainsi que sur leur impact environnemental et l'optimisation de leur cycle de vie.

La formation prend appui sur des systèmes répondant à un besoin de l’Homme. Si le programme de chaque spécialité permet un approfondissement, il doit aussi appréhender de manière globale l’approche « Matière – Énergie – Information » qui caractérise les interactions au sein d’un système réel. Le projet, caractéristique pédagogique et lié à la dominante, suit également cette logique et ne peut s'affranchir d'un développement pluritechnique.

@ 2013 Copyright TICE